Les chants de shabbat

ARTICLE DE FOND : Le shabbat, jour de repos, est une institution de la vie juive. Et les chants qui rythment ce jour particulier, y tiennent une large place, tant à la synagogue qu’à la maison...

Selon la Bible hébraïque, Dieu créa le ciel et la terre en six jours et se reposa le septième. Ce jour fut béni, proclamé saint et institué comme jour de repos (Exode 20:8-11). Dans la tradition juive, le shabbat, septième jour de la semaine, débute le vendredi au coucher du soleil et se termine le samedi soir avec l’apparition de trois étoiles, soit approximativement quarante minutes après le coucher du soleil.

La racine du mot « shabbat » (en hébreu : שבת) dérive de l’hébreu shev (שב), ou lashevet (לשבת), qui signifie « s’asseoir ». Le shabbat est donc un jour de repos, hors du temps et des contingences matérielles, un jour durant lequel les activités sont réduites au strict minimum pour revenir à l’essentiel : la famille et les moments partagés comme les repas, la prière et l’étude de la Torah.

Les chants occupent une place importante dans le déroulement des rituels sabbatiques tel que l’allumage des bougies, le Kiddoush (bénédiction du vin) du vendredi soir, le Birkat hamazone (action de grâce à la fin du repas), la Havdala (dernier Kiddoush clôturant le shabbat). Le chant est également omniprésent durant les cinq offices et les quatre repas de shabbat.

L’accueil du shabbat (Kabbalat shabbat) débute le vendredi avant la tombée de la nuit avec des hymnes tels Ana Bekoa’h (prière attribuée par le Talmud à Rabbi Nechounia ben Hakanah), Lekha dodi (attribué au Rabbin kabbaliste Salomon Halevi Alkabetz) ou encore le Cantique des cantiques (Shir hashirim). Les piyyoutim Shalom Alekhem et Eshet Hayil (Proverbes 31:10–31) se chantent à la maison avant le Kiddoush du vendredi soir. En introduction à la prière du soir, on chante les psaumes 92 et 93. Le poème Ya ribon, écrit par Israel Najara (1555-1628), est quant à lui chanté pendant le repas du vendredi soir.

MP3 - 2 Mo
Chalom alechem - Benjamin Hervé Houzy (Extrait)





MP3 - 2.3 Mo
Echet Hayil - Philippe Darmon (Extrait)





MP3 - 1.6 Mo
Ya ribon - Yehoram Gaon (Extrait)





L’office du samedi matin (Sha’harit) est particulièrement long puisqu’il comporte, outre les prières habituelles, l’ajout de piyyoutim (El Adon, La-El barouch), la lecture de la Torah et de la Haftarah, suivis de l’office supplémentaire de Moussaf. L’office de Min’ha est chanté en fin d’après-midi avant la prise du troisième repas. Puis s’ensuit Motsei shabbat, la prière du soir qui clôture le repos sabbatique.

MP3 - 2.1 Mo
El Adon - Gilles Dorai (Extrait)





Durant les repas de shabbat marqués par l’abondance de nourriture, il est d’usage d’entonner des poésies religieuses appelées Zemirot (ou Tish nigunim chez les hassidim), telles Deror Yikra, Ki eshmera shabbat (texte de Abraham Ibn Ezra, un des plus prolifiques et brillants auteurs et poètes de l’âge d’or espagnol du 12ème siècle) ou encore Yedid nefesh traditionnellement chanté en fin d’après-midi lors du troisième repas (Seouda Shelishit). La sortie du shabbat s’accompagne également de chants tels Hamavdil ben kodesh lekhol, Elyaou hanavi ou encore Laner velivsamim interprété notamment par les juifs yéménites.

MP3 - 1.8 Mo
Deror Yikra - Chansons de Shabbat (Extrait)





MP3 - 1.9 Mo
Ki eshmera shabbat - Ouriel Elbilia (Extrait)





MP3 - 2.2 Mo
Yedid nefesh - Duo Reim (Extrait)





MP3 - 1.8 Mo
Deror Yikra - Chansons de Shabbat (Extrait)





Notons enfin que les airs, et parfois même les textes des poésies religieuses, varient selon l’origine des fidèles. Ainsi le piyyout Lekha dodi, qui marque l’entrée du shabbat, est chanté dans toutes les communautés juives sur des centaines d’airs différents ! La musique s’affirme alors comme un véritable marqueur identitaire, élément de cohésion ou parfois de discorde lorsque le chantre, le rabbin ou le préposé à la prière s’avise de changer l’air traditionnel de la communauté sans en référer aux fidèles.

MP3 - 5.4 Mo
Lekha Dodi (pot-pourri airs sefarades) - Itsik Eshel





Ecouter :
Les chants de shabbat dans le rite ashkénaze de l’Ouest
Les chants de shabbat dans le rite marocain
Les chants de shabbat dans le rite algérien
Les chants de shabbat dans les rites italiens
Les chants de shabbat dans le rite tunisien
Les chants de shabbat dans le rite ashkénaze de l’Est
Les chants de shabbat dans les rites comtadin et portugais
Les chants de shabbat hassidiques
Les chants de shabbat dans le rite éthiopien

Consulter le catalogue de nos collections et écouter des extraits de chants de shabbat

À écouter

En cas de non-fonctionnement du player, vous devez autoriser l'ouverture des pop-up pour le site iemj.org dans les paramètres de votre navigateur.

  • Chalom alechem - Benjamin Hervé Houzy (Extrait)

  • Echet Hayil - Philippe Darmon (Extrait)

  • Ya ribon - Yehoram Gaon (Extrait)

  • El Adon - Gilles Dorai (Extrait)

  • Deror Yikra - Chansons de Shabbat (Extrait)

  • Ki eshmera shabbat - Ouriel Elbilia (Extrait)

  • Yedid nefesh - Duo Reim (Extrait)

  • Laner Velivsamim (air yéménite) - Ofra Haza (Extrait)

  • Lekha Dodi (pot-pourri airs sefarades) - Itsik Eshel

Lire tout

Vous aimerez aussi

Parution de huit nouvelles partitions d’Itaï Daniel aux Éditions de l’IEMJ

Les Éditions de l’IEMJ publient huit nouvelles œuvres instrumentales ou vocales d’Itaï Daniel, un compositeur inspiré par le judaïsme et ses (…)

Une nouvelle partition de Serge Kaufmann : Katouna, pour clarinette et violoncelle

Parution de la partition Katouna de Serge Kaufmann, aux éditions de l’IEMJ

La nuit de la théologie - 4e édition

Jeudi 30 janvier 2020 de 19h00 à 23h30. Une soirée consacrée aux rapports entre musique et religion, puis à la question écologique, conçue et (…)

Cycle de cours : Musique et religion

Lundi 3 décembre 2019, 18h30-20h : dans le cadre du cycle de cours de l’IESR consacré aux musiques religieuses, Hervé Roten présentera un vaste (…)

Les musiques juives : un objet singulier pluriel

Le 6 novembre 2019 à 18h au Centro Cardinal Bea per gli Studi Giudaici - Pontificia Università Gregoriana, à Rome (ITALIE), conférence de Hervé (…)