Ledor Vador : Jacques Fromental Halévy, pionnier du romantisme musical hébraïque

Une émission de Radio Judaïca Strasbourg présentée par Hector Sabo

Ledor Vador - 26 novembre 2017, Radio Judaïca Strasbourg (102.9 FM)
Emission 11

Dans cette onzième émission Hector Sabo, accompagné de son fils Léo nous présente le compositeur Jacques Fromental Halévy.

Au programme, la plus importante des compositions chorales hébraïques de Jacques Fromental Halevy, le psaume 118 : Mim Hamétsar Kharati Ya (du fond de ma détresse j’ai appelé Dieu).

Nous entendrons plusieurs versions de cette composition chorale mixte à quatre voix et 7 solistes.

Hector Sabo est compositeur, musicien (piano, orgue, clavecin) et chef de chœur. Il a été pendant des années en charge de la direction musicale des chœurs de la Grande Synagogue de Strasbourg.

À écouter

En cas de non-fonctionnement du player, vous devez autoriser l'ouverture des pop-up pour le site iemj.org dans les paramètres de votre navigateur.

  • Fromental Halévy - Hector Sabo (Radio Judaïca Strasbourg)

Lire tout

Vous aimerez aussi

Itaï Daniel – Mahzor Hayim

NOUVELLE PUBLICATION AUX EDITIONS DE L’IEMJ, ce CD propose une sélection d’œuvres de Itaï Daniel, un compositeur qui puise son inspiration aux sources (…)

Concert - Exposition à La Chapelle-en-Serval, hommage à Fernand Halphen

Dimanche 7 octobre 2018, de 15h à 17h à la Chapelle-en-Serval (60520), concert-exposition hommage à Fernand Halphen, mort pour la France à la Salle (…)

"La musique, une prière", avec Hervé Roten et Francis Huster

ÉMISSION de TV, Dimanche 30 septembre de 9h15 à 10h, sur FRANCE 2, Hervé Roten et Francis Huster seront les invités de l’émission "A l’origine, (…)

Kol Nidré - Nouvelles visions

DERNIÈRE PARUTION DE L’IEMJ. Ce CD présente 10 nouvelles visions musicales de la prière du Kol Nidré, interprétées par 20 musiciens (chanteurs, (…)

Concert de Gala de l’Institut Européen des Musiques Juives - 4e édition

DIMANCHE 11 NOVEMBRE 2018, 17h30, salle Cortot - Paris, l’IEMJ vous convie à son Concert de Gala. PLUS DE VENTE DE BILLETS EN LIGNE (QUOTA (…)