Recueil des Chants Hébraïques anciens et modernes

Rite Sefardi, dit portugais

Colligés et notés par Salomon Foy

Ce recueil de partitions de 1‎4‎6 pages a été colligé et noté en mai 1928 par Salomon Foy, chef de Chœur du Temple Israélite de Bordeaux, sous l’initiative du grand-Rabbin de Bordeaux, Joseph Cohen et édité par le consistoire israélite de la Gironde.

Il s’agit d’une compilation de partitions relatives aux offices de Shabbat et des jours de fêtes, un véritable monument de musique religieuse sefarade.
Salomon Foy a noté musicalement tous ces airs anciens d’après la tradition portugaise en usage depuis plus d’un siècle dans la communauté de Bordeaux.



A la fin de ce recueil, on retrouve des airs moins connus de la génération actuelle, les Bacachot qui sont des chants liturgiques récités avant la prière du matin.

Découvrez un extrait de ce recueil :

Consultez également le manuel d’étude et d’application de la liturgie hébraïque du rite sefardi dit portugais, enregistré et colligé par Gilbert Léon
Consultez la biographie de Gilbert Léon

Vous aimerez aussi

Itaï Daniel – Mahzor Hayim

NOUVELLE PUBLICATION AUX EDITIONS DE L’IEMJ, ce CD propose une sélection d’œuvres de Itaï Daniel, un compositeur qui puise son inspiration aux sources (…)

Concert - Exposition à La Chapelle-en-Serval, hommage à Fernand Halphen

Dimanche 7 octobre 2018, de 15h à 17h à la Chapelle-en-Serval (60520), concert-exposition hommage à Fernand Halphen, mort pour la France à la Salle (…)

"La musique, une prière", avec Hervé Roten et Francis Huster

ÉMISSION de TV, Dimanche 30 septembre de 9h15 à 10h, sur FRANCE 2, Hervé Roten et Francis Huster seront les invités de l’émission "A l’origine, (…)

Kol Nidré - Nouvelles visions

DERNIÈRE PARUTION DE L’IEMJ. Ce CD présente 10 nouvelles visions musicales de la prière du Kol Nidré, interprétées par 20 musiciens (chanteurs, (…)

Concert de Gala de l’Institut Européen des Musiques Juives - 4e édition

DIMANCHE 11 NOVEMBRE 2018, 17h30, salle Cortot - Paris, l’IEMJ vous convie à son Concert de Gala. PLUS DE VENTE DE BILLETS EN LIGNE (QUOTA (…)